Nous nous sommes tant aimés

La nouvelle création de Simon Boulerice
dans une mise en scène de Charles Dauphinais

Représentations > du 17 juin au 14 août 2021

DISTRIBUTION

MARIE-HÉLÈNE THIBAULT
interprète

MARYSE SICARD  | 47 ans, lesbienne, cinéphile et critique de cinéma. Narratrice de l’histoire. Blessure encore à vif liée à son passage à l’école secondaire.

DISTRIBUTION

SÉBASTIEN GAUTHIER
interprète

STEVE PRIMEAU  | 47 ans, menuisier, divorcé, deux enfants devenus adultes qui vivent loin de lui. Anciennement impulsif, il est devenu un vrai bon gars, généreux et accueillant. Il vit dans une grande solitude : célibataire, presque pas de famille. Ses amitiés sont ce qu’il a de plus précieux. C’est lui le liant de cette bande, mais il a parfois l’impression qu’il est le seul proactif dans cette amitié.

DISTRIBUTION

MÉLANIE ST-LAURENT
interprète

MÉO (ALIAS MARIE-EVE OSTIGUY)  | 47 ans, coiffeuse, en couple, trois enfants, dont Malik, enfant fragile de 11 ans. Mère aimante et théâtrale. De 15 à 22 ans, elle a sorti avec Steve, dont elle était très amoureuse. Ils sont demeurés très proches. Femme dégourdie et truculente qui parle beaucoup, mais surtout fort.

DISTRIBUTION

LOUISE CARDINAL
interprète

LUCIE ST-PIERRE  | 46 ans, enseignante en 5e année, célibataire, pas d’enfants, féministe.  Femme très lucide et très honnête qui n’hésite pas à créer des malaises. Jusqu’à tout récemment, elle enseignait à Malik, le plus jeune des fils de Méo. Elle aime les enfants, mais n’en a jamais voulu. Femme solitaire et un peu sauvage. Lancelot a été amoureux d’elle, lors du secondaire, mais Lucie n’a voulu que de son amitié. Amitié qui a perduré entre eux deux.

DISTRIBUTION

LUC BOURGEOIS
interprète

LANCELOT THIBERT  | 47 ans, comédien qui travaille peu. Il enregistre quelques contrats de voix. Il est fier de sa voix radiophonique. C’est le poète du clan, le saltimbanque touchant et aimé.

Synopsis

Il y a trente ans, nous étions finissants au secondaire, des amis. De cette époque pleine de découvertes et de fougue… quels souvenirs en gardons-nous ? Vivement les retrouvailles !

Salle de presse

Nous nous sommes tant aimés : Souvenirs de graduation

« Une belle pièce entraînante et bon enfant, bien desservie par une distribution convaincante et attachante, qui touche à des enjeux actuels malgré un cadre par moments trop anecdotique. Voilà une bonne occasion d’aller à la rencontre du Petit Théâtre du Nord. »

— Philippe Mangerel, JEU

Lire la suite arrowAsset 2
Salle de presse

Trente ans après le bal…

« [ … ] Le prolifique auteur a écrit cette comédie dramatique spécialement pour les quatre fondateurs de la compagnie théâtrale, en s’inspirant notamment de la grande amitié qui les unit. »

— Stéphanie Morin, La Presse

Lire la suite arrowAsset 2
Salle de presse

Histoires d’amitiés au Petit Théâtre du Nord

« [ … ] cette proposition est en parfaite concordance avec la signature que s’est forgée le PTDN, au fil des ans, avec la complicité d’un public toujours consentant.  »

— Claude Desjardins, NordInfo

Lire la suite arrowAsset 2
Salle de presse

Le théâtre de la réconciliation de Simon Boulerice

« Je pense qu’il y a des gens qui ont envie de bienveillance. Et ces thèmes-là me parlent vraiment, que je m’adresse aux enfants ou aux adultes. Il y a quand même de la cruauté dans mon théâtre, mais il y a surtout de la tendresse. Parce que la vie, c’est ça. — Simon Boulerice  »

— Marie Labrecque, Le Devoir

Lire la suite arrowAsset 2
Salle de presse

Les copains d’abord

« Après le secondaire, le jeune Simon Boulerice de Saint-Rémi sur la rive sud de Montréal a suivi sa formation en théâtre au cégep de Sainte-Thérèse [ … ] “J’ai écrit des rôles pour deux de mes professeurs de théâtre. C’est assez jouissif, j’avoue. Je suis devenu un collègue de ceux qui m’ont enseigné il y a environ une quinzaine d’années. Ça me rend très heureux.” »

— Mario Cloutier, En toutes lettres

Lire la suite arrowAsset 2