Retour au répertoire

Les orphelins de Madrid

de Sarah Berthiaume

2012

À la jonction de l’insolite et du sentiment palpable, cette œuvre jette un regard amusé sur la déroute de la vie à deux

Juin – Août 2012

1000, chemin du Plan Bouchard, Blainville

Mise en scène
de Sylvain Bélanger

Interprètes
Luc Bourgeois, Louise Cardinal, Sébastien Gauthier et Mélanie St-Laurent.

Équipe de production 
Décors Jonas Veroff Bouchard / Costumes Elisabeth Girard / Éclairages Jérémie Boucher / Son et musique Olivier Gaudet-Simard / Assistance à la mise en scène et régie Martine Richard / Direction de production Emmanuelle Nappert / Assistance à la direction de production Maude Serrurier.

Extrait texte

MAX
Connaissez-vous Normand l’Amour ?

ISABELLE
Pardon ?

MAX
Normand l’Amour. Le chanteur. Le connaissez-vous ?

ISABELLE
Euh… Pas vraiment, non.

MAX
Un petit monsieur avec une voix de chèvre… Cheveux blancs, casquette… Il vendait ses cassettes dans un cooler, au dépanneur…

ISABELLE
C’est rare que j’allais au dépanneur.

MAX
Il disait qu’il était connecté avec Dieu… Il ouvrait les âmes de ceux qui achetaient sa musique…

ISABELLE
Ça me dit rien.

MAX
Il a déjà fait la météo à la télé… L’émission du grand blond qui fait des grimaces…

ISABELLE
Désolée.

MAX
(chantant)  « Le petit pinson dans le buisson, le petit pinson dans le buisson écoutait, écoutait chanter ma chanson… » Ça vous dit rien ?

ISABELLE
Non. (Appelant) Léa, déniaise ! Je suis tannée !

MAX
La poignée de porte ? La balle de ping-pong ? Y’en avait du monde ? Do du do du de lé ? Y’en a ben une que vous connaissez !

ISABELLE
Non, je suis désolée, Max, je/

MAX
C’est moi qui les ai écrites.

ISABELLE
Quoi, ça ?

MAX
Les chansons.

ISABELLE
Ah, ben… bravo. Je suis contente pour vous.

MAX
Vous comprenez pas. Il a volé mon duo-tang dans la salle des employés. Mon duo-tang du pape béni par le pape au stade avec Céline, avec tous mes textes dedans. C’est lui qui l’a.

ISABELLE
Écoutez, c’est pas que ça/

MAX
(s’emportant)  C’est mes textes ! Comprenez-vous ? Mes textes ! C’est ma poésie, mes mots qui sortent de mes entrailles à moi. Pis lui, il les massacre ! Il chante ça comme si c’était n’importe quoi !

Salle de presse

LES ORPHELINS DE MADRID : JE ME SOUVIENS

« Dès les premières répliques, Les orphelins de Madrid ravit par la sensibilité et la dérision de sa langue. […] Les magnifiques décors de Jonas Veroff Bouchard achèvent de nous catapulter dans la poussière des restes du Madrid »

— Mélissa Proulx, journal Voir (5 juillet 2012)

Lire la suite arrowAsset 2
Salle de presse

Les orphelins de Madrid : sur la route

« […] son histoire est habilement mise en scène par Sylvain Bélanger et livrée par quatre solides acteurs, (dont Luc Bourgeois, qui brille dans un registre assez périlleux). »

— Luc Boulanger, journal La Presse (3 juillet 2012)

Lire la suite arrowAsset 2
Salle de presse

Les Orphelins de Madrid: nous avons tant besoin d’avenir

« Le texte est finement écrit, dans une alternance de dialogues qui servent l’anecdote et de soliloques qui nous plongent dans le passé ému des personnages. […] un autre excellent cru du Petit Théâtre du Nord… »

— Claude Desjardins, journal Nord Info (29 juin 2012)

Lire la suite arrowAsset 2

Publication

Cliquez ici pour plus d’information sur la pièce.
Vous serez redirigé vers le centre des auteurs dramatiques francophones du Québec et du Canada.

Lire la suite arrowAsset 2