Retour au répertoire

La maison

de Gabrielle Chapdelaine, Rébecca Déraspe, Mélanie Maynard et Maryse Warda

2019

Imaginez un lieu traversé dans le temps, témoin de quatre univers. Quatre époques distinctes, porteuses de souvenirs…

Juin – Août 2019

1000, chemin du Plan Bouchard, Blainville

Mise en scène
de Sébastien Gauthier

Interprètes
Geneviève Alarie, Annick Bergeron, Luc Bourgeois, Kim Despatis et Antoine Durand.

Équipe de production 
Décors Olivia Piat Audet / Assistance aux décors Hugo Shink Julien / Costumes Charlie Pitre / Éclairages Ariane Roy / Musique Ludovic Bonnier / Assistance à la mise en scène Hélène Rioux / Régie Martine Richard / Direction de production Emmanuelle Nappert / Direction technique Ghislain Dufour / Conseillère à la coiffure Isabelle Cardin

Extrait texte


EUDES

Savez-vous qui est moins contents que vous qui êtes contents ?

IRÈNE, de bonne foi
Jésus pendant sa crucifixion ?

EUDES
Les paroissiens

ADRIEN
Qu’est-ce que les paroissiens vivent
Qui les rend moins contents
Que nous qui sommons très contents ?

EUDES
Vous êtes unis devant notre Seigneur
Depuis quoi ?
Trois ans ?

IRÈNE
Trois ans quatre mois /

ADRIEN, lui prenant amoureusement la main
Pis dix-sept merveilleux jours

EUDES
Mais vous avez toujours pas offert à notre paroisse
De petit
Miracle

IRÈNE
De petit miracle ?

EUDES
Vous savez ma si jolie Irène
Votre devoir est d’enfanter
Long silence. Adrien ne sait pas du tout où se mettre.

IRÈNE
Les carottes sont épluchées
Sont coupées
Pis sont cuites
Je vous laisse vous les mettre dans le
Dans le assiette
Je suis soudainement très
Oui
C’est ça
Très très
Fatiguée

Salle de presse

La vérité se cache entre les murs

« […] La maison est un véritable terrain de jeu pour cette solide distribution à qui l’on a confié une kyrielle de personnages dont ils se servent allègrement pour montrer l’étendue de leur palette. »

— Claude Desjardins, Nord Info

Lire la suite arrowAsset 2
Salle de presse

Maryse Warda, auteure d’un été

« Il résulte du processus quatre univers aux tons “assez différents”, mais liés par un objet qui traverse le temps. La maison est un “chassé-croisé d’événements entrelacés, avec de très bons comédiens” […], résume la coauteure, sans trop en dévoiler. Les créateurs veulent manifestement conserver un élément de mystère autour du spectacle. Sans être “vraiment” un thriller, la pièce distille des secrets sur ses personnages. »

— Marie Labrecque, Le Devoir

Lire la suite arrowAsset 2
Salle de presse

Théâtre: Les sorcières de Ormstown

« La nouvelle création estivale du Petit Théâtre du Nord a été écrite par quatre femmes de générations différentes: Gabrielle Chapdelaine, Rébecca Déraspe, Mélanie Maynard et Maryse Warda. […] La maison est une comédie dramatique se situant dans un lieu qui a vu la situation des femmes évoluer en près de 100 ans. Le metteur en scène Sébastien Gauthier nous en parle. »

— Mario Cloutier, En toutes lettres

Lire la suite arrowAsset 2
Salle de presse

Mélanie Maynard ressort sa plume

« Déraspe s’est vu attribuer les années 20, Warda, les années 50, et Chapdelaine, les années 70. Mélanie Maynard ? Elle a planté ses personnages dans les années 80, mais son travail ne s’est pas arrêté là : elle a aussi hérité de la délicate tâche de tisser des liens entre toutes ces histoires, toutes ces époques, mais aussi toutes ces plumes distinctes. »

— Stéphanie Morin, La Presse

Lire la suite arrowAsset 2
Salle de presse

Secrets de famille sur quatre générations

« Chaque auteure a développé son texte à partir de quatre périodes données, faisant ainsi une pièce sur quatre générations. […] Si l’histoire fait dans le mystère, on raconte que la maison plongera dans l’étrange. »

— Louise Bourbonnais, Journal de Montréal

Lire la suite arrowAsset 2